Retour sur...

Réunion publique organisée par la ville de Sèvres sur les installations de bornes de recharges pour véhicules électriques en copropriété

Face à un marché du véhicule électrique ou hybride rechargeable en plein essor, les syndicats de copropriétés sont de plus en plus fréquemment sollicités par des résidents pour l’installation d’une borne de recharge individuelle. Lundi 13 mai, une réunion publique organisée par la ville de Sèvres avec le concours de l’Agence Locale de l’Energie et du Climat GPSO Energie a fait le point sur le sujet. L’occasion pour 5 prestataires de présenter leurs offres et pour plusieurs représentants de copropriétés de témoigner sur le déroulement de leur projet. Nous vous livrons nos conseils et les retours d’expériences qu’ils ont bien voulu partager avec les participants.

Anticiper sur le développement de la demande :

Nous vous conseillons de ne pas attendre la première demande de branchement pour envisager une infrastructure collective. En effet, les délais de réaction imposées par la loi sont très courts au regard de la temporalité de la prise de décision en copropriété et nécessiteraient de convoquer une assemblée générale extraordinaire pour valider une solution technique collective.

Par ailleurs, cette première demande pourrait être suivie d’une ou plusieurs autres et il est bien plus simple d’assurer la conformité et l’évolutivité des installations en y ayant réfléchi posément en amont.

Une copropriété sévrienne a pris le parti de mettre au vote le principe d’une installation collective, avec un budget associé qui sera débloqué dès la première demande d’installation.

Prendre le temps de la réflexion :

Tous les copropriétaires invités sont unanimes : il faut du temps et de la disponibilité pour se lancer dans un tel projet.

Les échanges et discussions en copropriété permettent de trouver un sens commun afin de faire aboutir le projet. Suite à plusieurs demandes de personnes souhaitant faire valoir leur droit à la prise, le conseil syndical d’une copropriété de Levallois-Perret a choisi, pour éviter le désordre, de s’emparer du problème et de réaliser une installation collective, qui a vu la première mise en service d’une borne un an plus tard.

En effet, une fois les copropriétaires d’accord sur le principe d’une infrastructure collective, il faudra arbitrer entre plusieurs possibilités techniques et plusieurs offres commerciales, parfois difficiles à comparer : raccordement au tableau électrique des communs, nouveau point de livraison, propriété de l’installation, facturation… Tant de sujets à éclaircir pour se décider !

Ordres de grandeur :

Globalement, les témoignages font apparaître des coûts de l’ordre de 150 € par place de parking pour la mise en place de l’infrastructure collective.

Ensuite, il revient à chacun d’entreprendre les démarches avec le gestionnaire pour l’installation de sa borne individuelle. Il faut compter environ 1000 à 1200 euros par bornes posée aide ADVENIR déduite, somme sur laquelle il est possible de bénéficier d’un crédit d’impôt pour la transition énergétique de 30% sur la fourniture.

Enfin, il faut également prendre en compte le montant de l’abonnement au service, qui va dépendre de plusieurs paramètres (type de véhicule, distance parcourue, choix de l’entreprise gestionnaire).

 

Retrouvez le programme et la présentation des interventions de la soirée. 

 

Plus d’informations sur :