Retour sur...

Rafraîchir la ville : retour sur la balade urbaine dans le quartier du Trapèze

Une vingtaine d’habitant.e.s de GPSO se sont réuni.e.s, samedi 19 septembre 2020 lors d’une balade urbaine dans l’éco-quartier du Trapèze. Organisée par l’Agence Locale de l’Energie et du Climat et animée par Raphaele Heliot, architecte bioclimatique, cette balade urbaine a été l’occasion de découvrir les différents aménagements pour faire face au changement climatique.

En entrant dans le quartier du Trapèze, la végétation interpelle : elle est très présente et sous différentes formes : jardins, nouessous-bois au cœur des îlots, mur végétal, etc… : en plus du confort esthétique que ces aménagements permettent, une impression de « fraîcheur » en pleine ville s’est rapidement fait ressentir.  Dès le début de la balade les participant.e.s ont également pu constater l’inclinaison très légère des solsorganisant le ruissellement des eaux pluviales vers le parc. 

La visite s’est poursuivie à travers les immeubles jusqu’à l’observation de l’école des sciences et de la biodiversité et sa toiture de 2000 m2 végétalisée, et a fait émerger des échanges autour des techniques de construction : isolation des bâtiments, choix des matériaux, chauffage et rafraîchissement. Les explications ont également porté sur le choix des revêtements de sol utilisés : de couleur claire d'une part, leur permettant de renvoyer la chaleur (grâce à leur albédo important) et de matériaux non goudronnés, permettant une meilleure absorption des eaux pluviales. 

 

La fraîcheur ressentie au sein du Trapèze a permis aux habitants de constater une différence de température entre ce quartier et le reste de la ville :  une véritable expérience sensorielle ! La balade s’est d’ailleurs clôturée par l’échange d’impressions de chacun.e des participant.e.s 

 

La prochaine balade organisée par l’Agence Locale de l’Energie et du Climat est une « nuit de la thermographie » le 15 décembre 2020, cette fois-ci les déperditions de chaleur des bâtiments seront l’objet d’étude et seront observées à l’aide d’une caméra thermique.  Plus d’informations sont à venir prochainement.