Retour sur...

La rencontre de mi-parcours du défi Familles à Energie Positive: retour d'une famille à Boulogne-Billancourt

Hélène Guitart-Jouanneau, habitante de Boulogne-Billancourt a accepté de répondre à quelques questions.

 Qu’est qui vous a plu dans le défi et vous a motivé à y participer ?

Ce qui m’a intéressé est que le défi était organisé localement par GPSO, et donc avec des intervenants pas loin de chez nous et facilement accessibles. De plus, l’approche est assez ludique et permet d’y associer les enfants.

 

Quel était votre objectif en vous y inscrivant ?

Mon objectif était d’estimer notre niveau de consommation énergétique, et d’apprendre quelques astuces à mettre en place très concrètement au quotidien. De participer à notre manière à une consommation plus responsable et économe, et nous partions d’assez loin, avec des chauffages électriques, des halogènes, etc...

 

Qu’est ce que le défi a changé dans vos habitudes quotidiennes ? Avez-vous appris de nouvelles choses pour réduire vos consommations ?

Nous faisons plus attention à ne pas “gâcher” l’électricité ou l’eau, mais sans diminuer notre confort, au contraire. Nous nous sommes rendus compte que de tous petits gestes avaient de gros impacts sur notre consommation. Par exemple le fait de fermer les volets le soir, et de mettre des double rideaux, permettait une vraie économie, et un meilleur confort. Les enfants sont sensibilisés surtout à bien éteindre les lumières derrière eux, pour que cela devienne un vrai réflexe, et nous remplaçons petit à petit les halogènes par des lampes basse consommation.

 

Qu’est ce qui vous paraît le plus difficile dans le défi ?

Pour notre équipe, le plus difficile a été de trouver des moments pour nous réunir tous. C’est la première année où nous participons au défi, et nous avions de grandes ambitions ! En échangeant avec les autres équipes GPSO, nous nous sommes rendu compte que les réunions peuvent être moins formelles, que tout le monde n’y participe pas tout le temps, bref, il ne faut pas se mettre trop la pression !

 

Vous sentez-vous bien accompagné dans le défi ?

Les équipes de GPSO-Energie sont vraiment à l’écoute, avec une mention spéciale pour Sandrine qui est toujours positive, disponible pour nous, et qui nous appelle de temps en temps pour prendre des nouvelles de l’équipe. Il y a aussi des réunions organisées par le GPSO, qui permettent de rencontrer d’autres équipes, de manière très ludique et autour d’un gouter en général ! Cela permet d’échanger des points de vue entre participants, et c’est intéressant aussi.

 

Seriez-vous prête à renouveler votre participation pour une seconde saison ?

Effectivement, c’est intéressant de participer plusieurs années pour pouvoir voir l’évolution. Il y a plusieurs éco-gestes que nous n’avons pas encore mis en pratique, car il faut un peu de temps pour changer ses habitudes, et le site internet du défi permet de mesure précisément l’évolution de sa consommation, aussi, il serait instructif de continuer l’année prochaine, si nous arrivons à motiver tout ou partie de l’équipe pour rempiler !

 

Le Défi Familles à Energie Positive s’achèvera fin avril. Si vous voulez savoir quelle équipe est la plus économe en énergie, alors réservez votre samedi 10 avril et venez à l’événement de clôture du défi à Issy-les-Moulineaux! Et si comme Hélène et sa famille, vous voulez participer à la saison 2 de FAEP, tenez-vous informé de son actualité sur http://seineouest.familles-a-energie-positive.fr/