Rencontrez Sandrine CONRATE, conseillère Info Energie au service des habitants du territoire

Sandrine Conrate est conseillère Info Energie depuis 6 ans au sein de GPSO Energie, l’Agence Locale de l’Energie de Grand Paris Seine Ouest. Son travail contribue à améliorer l’empreinte environnementale du territoire. Zoom sur le quotidien de Sandrine qui informe et accompagne les particuliers sur la maîtrise des consommations énergétiques dans l'habitat : rénovation, construction, énergies renouvelables...

Quel a été votre parcours d’études avant de devenir conseillère Info-Energie ?

J’ai suivi une formation dans le domaine de l’assurance qualité et du management environnemental dans le but d’améliorer la prise en compte de l’environnement dans le monde de l’entreprise et réduire l’impact des activités industrielles. J’ai finalement préféré m’orienter vers le service public dans un premier temps, puis ensuite vers le milieu associatif, avec l’objectif de faire entrer les préoccupations environnementales et le respect du cadre de vie en ville dans le quotidien des gens.

Ma passion pour la qualité environnementale et la performance de l’habitat me vient d’un poste de chargé de projet que j’ai occupé au sein d’un jardin pédagogique à Lille. J’ai eu l’occasion d’animer des événements autour de la maison écologique, et c’est ainsi que j’ai découvert le réseau des Espaces Info Energie (EIE).

Aviez-vous déjà une expérience professionnelle dans le domaine de l’énergie ?

Pas directement, mais suite à ma volonté de travailler dans l’habitat, je me suis formée en autodidacte sur le sujet. A mon arrivée en Ile-de-France, j’ai occupé un premier poste de conseiller info énergie, où j’ai complété ma formation avec l’ADEME. J’y suis restée un an avant d’arriver à GPSO Energie en avril 2011.

Pourquoi avoir choisi de vous spécialiser dans le domaine de l’énergie ?

C’est un domaine passionnant, complexe et varié. De plus, il revêt aujourd’hui une importance capitale avec la prise de conscience du changement climatique et de ses conséquences sur les générations qui vont nous succéder, du recours sans limites aux énergies fossiles, de l’accès à l’énergie pour tous et de la précarisation énergétique des ménages vulnérables.

Il est important de comprendre qu’il ne s’agit pas que de préserver la planète, mais surtout le confort dont nous bénéficions aujourd’hui, et d’éviter que nos enfants n’aient à subir des conséquences trop extrêmes de nos sociétés énergivores.

Pouvez-vous nous décrire votre fonction au sein de l’agence GPSO Energie ?

Je suis conseillère énergie et responsable du pôle particuliers, c’est-à-dire de l’Espace Info Energie de l’Agence. Dans ce cadre, je coordonne l’activité de l’EIE qui s’appuie sur 2 postes de conseillers énergie (assurés par 3 personnes) : la prise en charge des demandes d’information, le suivi de leur traitement, les bilans d’activité, la gestion des permanences locales, la supervision des animations de sensibilisation du grand public. Parallèlement, je suis également en charge de l’animation du Défi Familles à Energie Positive.

En quoi consiste le métier de Conseiller Info-Energie (CIE) ?

Le CIE intervient pour informer, conseiller et accompagner les particuliers dans leurs démarches de maîtrise des consommations d’énergie et de production d’énergie renouvelable. Il renseigne sur les aspects techniques du projet, mais également sur les aides financières mobilisables et les professionnels qualifiés. Les questions auxquelles nous sommes amenés à répondre portent fréquemment sur l’isolation (des toitures, des murs, des fenêtres…) et le chauffage, mais aussi sur des projets de rénovation globale où nous amenons souvent le sujet de la ventilation, ou de l’installation d’équipements d’énergie renouvelable. Cela se fait par téléphone ou mail, mais aussi lors de rendez-vous individuels sur les permanences locales proposées dans les 8 villes de GPSO.

Le CIE a également pour mission de sensibiliser le grand public à la maîtrise de l’énergie, depuis les écogestes qui permettent d’économiser sur notre facture, aux travaux qui permettent d’aller plus loin. Nous animons des visites de logements rénovés, de copropriétés qui ont réalisé des travaux d’amélioration énergétique, des conférences, ou encore des nuits de la thermographie pour aborder le sujet sur un mode plus ludique. C’est aussi dans ce cadre que nous animons pour GPSO le défi Familles à Energie Positive, dont l’objectif est de contribuer à un élan national d’économies d’énergie uniquement par le changement d’habitudes quotidiennes.

Qu’est-ce qui vous plaît particulièrement dans votre métier ?

Le lien avec les gens, la satisfaction de les avoir aidé à comprendre les problématiques et poussés à l’action.

Quelles qualités votre métier requiert-il selon vous ?

Etre CIE nécessite beaucoup d’écoute et d’empathie pour comprendre les problèmes auxquels les gens font face. Il faut également une grande polyvalence au regard des nombreuses thématiques abordées, et des missions confiées (organiser des événements, rédaction d’articles, veille technique etc.). Pour terminer, il faut également une bonne dose d’optimisme et de bonne humeur !