Nuit de la thermographie : une habitante de GPSO témoigne

L’Agence Locale de l’Energie et du Climat GPSO Energie organise régulièrement des Nuits de la Thermographie dans les rues du territoire : équipés d’une caméra thermique et accompagnés par une conseillère énergie, les participants découvrent en images et en temps réel les déperditions de chaleur dans les logements dues à une mauvaise isolation. Les échanges avec l’experte sont l’occasion de comprendre ce phénomène et de trouver des solutions pour résoudre ces dysfonctionnements. Soizic Le Tallec, présidente du conseil syndical d'une copropriété à Boulogne, a participé à l’une des balades nocturnes et nous fait part de son retour d’expérience.

 

  • Comment avez-vous entendu parler de cet événement ?

Je suis présidente du Conseil syndical d’une grande copropriété qui date des années 70 à Boulogne-Billancourt et je m’intéresse particulièrement aux problématiques liées à l’environnement et à l’énergie. A ce titre, je suis attentive à ce que GPSO-Energie propose comme activités et événements : c’est ainsi que j’ai eu connaissance par le biais de la newsletter de GPSO de l’organisation d’une Nuit de la thermographie à Chaville en février 2019.

 

  • Qu’avez-vous retenu de cette expérience ?

Cette sortie est une façon amusante d’aborder les questions de rénovation énergétique de l’habitat, grâce à la caméra thermique et les couleurs plus ou moins vives qui représentent les déperditions de chaleur. Le fait de le visualiser simplement par le biais de cet outil, en le pointant sur les murs d’une maison ou d’un immeuble, permet de se rendre compte de l’importance de l’isolation thermique. De plus, la conseillère énergie qui animait la balade connaissait parfaitement les logements qu’elle nous présentait et leurs problématiques spécifiques, en donnant des explications précises au cas par cas. Je me souviens par exemple d’une maison qui venait d’être rénovée par ses propriétaires, par la pose de nouvelles baies vitrées. En visant les fenêtres avec la caméra thermique, nous avons été surpris de voir des taches rouges sur l’écran. L’animatrice nous a appris que les travaux engagés par les propriétaires n’étaient pas suffisants : la preuve était devant nos yeux, il y avait des déperditions de chaleur. A l’inverse, nous nous sommes arrêtés devant un petit immeuble récemment rénové : aucune couleur n’est apparue sur la caméra thermique, l’immeuble avait bien été isolé.

J’ai apprécié la diversité des profils des personnes qui ont participé à cette Nuit de la thermographie, nous venions tous d’horizons différents, rendant nos échanges d’autant plus riches. L’experte de l’Agence locale de l’énergie et du climat était à notre écoute, nous posions des questions techniques auxquelles elle répondait et nous donnait les contacts de personnes susceptibles de nous aider selon notre besoin. C’est appréciable d’échanger avec un interlocuteur capable de nous aiguiller.

 

  • Avez-vous un projet de rénovation énergétique dans votre copropriété ?

Dans notre résidence, le chauffage est électrique : les résistances passent par des dalles dans les plafonds. Nous sommes en train de réfléchir à une qui nous permettrait, avec une seule installation, d’être chauffé en hiver et d’avoir de l’air conditionné en été, tout en réalisant une économie de 70.000€ par an en chauffage ! Ce projet est en cours de discussion au conseil syndical et en tant que présidente, je me renseigne notamment via la plateforme Coach Copro : les webinaires organisés pendant le confinement étaient très intéressants, j’y ai appris de nombreuses informations. Nous allons nous rapprocher de l’ALEC pour bénéficier de leur accompagnement. J’ai été séduite par mes échanges avec la conseillère lors de la Nuit de la thermographie, il y a presque un an, et je souhaite poursuivre notre collaboration, pour mener à bien le projet de rénovation énergétique de notre copropriété.

Habiter sur le territoire de Grand Paris Seine Ouest, c’est avoir toutes les clés en mains pour engager un projet de rénovation énergétique grâce à l’accompagnement de GPSO-Energie.

 

Ce témoignage a été recueilli par le service communication de GPSO. 

Prochaines Nuits de la Thermographie de l'Agence Locale de l'Energie et du Climat :