Les bonnes résolutions écologiques pour 2020

Nouvelle année rime avec bonnes résolutions ! Arrêter de fumer, faire plus de sport… souvent le but est d’améliorer notre santé et notre qualité de vie. Et si cette année, nos résolutions nous permettaient d’être plus vertueux pour le climat ?

Nos choix quotidiens ont des impacts forts sur le climat et la planète. Un excellent outil pour s’en rendre compte est notre bilan carbone. Il indique les principales sources d’émissions de CO2 dans l’empreinte carbone moyenne d’un Français. Pour avoir des résolutions qui soient vraiment impactantes, privilégiez les plus efficaces :   

1. La voiture: 2 tonnes de CO2 par an

Si un seul vol de 8h occasionne quasiment autant de CO2 que 30 min/jour d’utilisation de voiture individuelle, c’est pourtant encore la voiture qui reste la principale source d’émissions de CO2 des Français quand elle est utilisée quotidiennement. C’est la réduction de notre usage de la voiture au quotidien qui devrait être notre priorité numéro 1.

2.L’énergie de nos logements : 1.7 tonne de CO2 par an

Le 2ème poste d’émissions de CO2 d’un Français, c’est l’énergie qu’il utilise dans son logement : gaz, chaleur, électricité… Cela prend aussi en compte l’énergie utilisée pour les services associés au logement comme le traitement des déchets. Rénovation thermique et énergétique des logements, mais aussi plus de sobriété énergétique sont donc la 2e priorité pour réduire nos émissions. Réduire le chauffage d’1°C réduit de 7% sa consommation énergétique.

3.L’achat et les usages des nouvelles technologies : 1.2 tonne de CO2 par an

Internet, ordinateurs, téléphonie mobile, … ce poste risque d’augmenter dans les années à venir. Pour y remédier, prolongez l’usage de votre matériel, évitez de changer de téléphone ou d’ordinateur, et privilégiez les filières du réemploi. Pensez aussi à faire le ménage dans votre boîte mail et sur vos fichiers enregistrés sur le cloud…

4.L’alimentation :  1.15 tonne de CO2 par an

On le sait, les aliments d’origine animale ont souvent une empreinte carbone élevée. C’est notamment le cas de la viande rouge, et d’une manière moins élevée pour la viande blanche et les produits de la mer. Réduire les aliments d’origine animale et éviter ceux qui proviennent d’élevages industriels allègera votre bilan carbone personnel.

 

Pour vous aider à voir plus clair et agir à votre échelle dans les questions d’énergie et du climat, l’Agence Locale de l’Energie et du Climat GPSO Energie est à votre disposition.