Fêter Noël de façon responsable : quelles solutions pour un sapin écologique et durable ?

Les fêtes de fin d’année approchent et il sera bientôt temps de ressortir ses cartons de décorations de Noël ! Star de nos salons, le sapin de Noël, artificiel ou naturel, pose question d’un point de vue écologique. Alors, quel sapin choisir pour fêter Noël de façon responsable ?

 

Le sapin artificiel : un sapin réutilisable mais à l’empreinte carbone élevée

Réutilisable au fil des années, le sapin artificiel ne perd pas d’aiguille et se range facilement : il représente une solution qui peut paraître idéale face au sapin naturel coupé, qui ne survivra pas après la période de fêtes. Cependant, il présente des inconvénients : sa production et son transport génèrent bien plus de CO2 que son homologue naturel (8,1 kg de CO2 contre 3,1 kg de CO2*), il faudrait ainsi l’utiliser 20 ans pour équilibrer son bilan carbone. Outre ce constat, des matériaux toxiques (plomb, peinture) sont utilisés pour sa fabrication et peuvent être nocifs pour la santé.

 

Le sapin naturel, une option plus durable malgré tout

Le sapin naturel coupé a finalement un bilan carbone moins élevé que son concurrent synthétique, à condition qu’il ne traverse pas toute l’Europe, mais qu’il vienne bien de France. Certains labels sont également à privilégier pour favoriser les productions plus vertueuses : Plante Bleue ou MPS.

Le sapin naturel en pot, s’il est bien préservé peut présenter une option durable et plus écologique pour celles et ceux qui disposent d’un espace à l’extérieur : rempoté avec soin il sera possible de l’utiliser plusieurs années de suite.

Une fois chez vous il faudra veiller à le garder éloigné des sources de chaleur et à l’arroser quotidiennement. Au bout de dix jours à l’intérieur (tout au plus), le conifère doit être sorti de façon progressive afin d’éviter un choc thermique. On peut par exemple commencer par le placer dans un garage ou dans une véranda. Pour le rempotage, il est conseillé d’utiliser un pot adapté à sa taille et du compost. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre fleuriste pour être certain d’adopter les bons gestes !

  • Comment recycler son sapin naturel ?

Vous ne pouvez pas rempoter ou replanter votre sapin de Noël ? Envisager de l’utiliser pour une flambée de cheminée est une fausse bonne idée : le bois sera trop humide et la résine contenue dans son tronc et ses branches pourrait endommager votre conduit. Par ailleurs n’oubliez pas qu’un feu de cheminée sans système de filtration, pollue l'air extérieur avec des rejets importants de particules fines. Vous pouvez consulter les conseillers énergie FAIRE de l’Agence Locale de l’Energie et du Climat si vous avez des questions à ce sujet, ou envisager de changer de chauffage d’appoint.

Coupé ou en pot, GPSO propose des points de collecte des sapins de Noël sur tout le territoire : profitez-en, c’est le meilleur moyen d’être assuré qu’il sera recyclé (composté ou transformé en bois de chauffage). A partir du 26 décembre et jusqu’au 24 janvier, 145 « enclos à sapin » seront mis en place sur tout le territoire. N’hésitez pas à consulter la carte interactive de GPSO pour trouve le point de collecte le plus proche de chez vous !

 

La location de sapin :  une solution équitable qui tend à se développer

Pratique encore peu répandue en France, la location de sapin peut être une option intéressante. Une entreprise spécialisée s’occupe de la livraison et de la reprise après les fêtes, vous n’avez à vous soucier de (presque) rien ! Les sapins loués sont ensuite replantés en pot, en pleine terre ou transformés en copeaux de bois. Il faut tout de même prévoir un budget allant de 59€ à 109€ et quelques gestes d’entretien à adopter, qui vous seront expliqués dans un carnet de soin livré avec le conifère et ses accessoires d’entretien.

 

Le sapin de Noël DIY* : place à votre créativité !

Si aucune de ces options ne vous convient et que vous souhaitez exprimer votre âme d’artiste, n’hésitez pas à vous lancer dans la confection de votre propre sapin ! Bois, carton, laine, matériaux recyclés et pourquoi pas des livres ! De nombreux blogs proposent des tutoriels et internet peut être une bonne source d’inspiration. A vos outils !

Alors, prêts pour un sapin de Noël 100% écologique ? Il est possible de conserver nos habitudes festives en modifiant simplement nos façons d’agir !  

*Cabinet d’études canadien, Ellipsos

*DIY : En anglais, « Do It Yoursel », signifiant « Faîtes-le vous-même »